Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 19:03

146 000 obus de tous calibres sont déversés sur la commune.

6 semaines pendant lesquelles nous vivons terrés dans les caves, à chaque jour son lot de destruction et de mort de civils...

Le 14 octobre, maman est près d'accoucher, il n'est pas question de rester à la maison en retrait du village. Profitant d'une accalmie, elle est conduite au village . Elle est hébergée chez ma tante à la cave , bien entendu.

Pendant ce temps, ordre est donné aux hommes de se rassembler au fond de la vallée de Chajoux et de Vologne pour creuser des tranchées, en cas de refus, c'est la destruction du village.

 Le 16, Maman nous donne un petit frère: Jean-Pierre . Elle accouche à la lueur des bougies avec l'aide de la sage femme, Jeanne Claudel

Le 17,  Le Haut du faing cote 1003 est conquis par le 6°RTM. Depuis une semaine c'est la pluie quasiment ininterrompue.

Le 18, c'est mon 4° anniversaire, il a plu toute la nuit...Au village les soldats allemands blessés descendus du Haut du Faing se regroupent pour être évacués...

La vie dans les caves est assez folklorique, Chez nous on se retrouve à une quarantaine dans un espace réduit sombre, forcément, une cave et humide ça va de soi. On ne mange que des patates, des rutabagas, les laitages que nos vaches privées de pâturages nous fournissent avec parcimonie, Quelques extras en provenance du trafic clandestin...

C'est la promiscuité, mais pour nous, les gosses, c'est un changement qui nous va malgré l'inconfort.

Les matelas sont installés sur les casiers à patates. Patates arrachées la nuit dans les champs, dans lesquelles de nombreuses limaces se sont, comme nous, réfugiées. Alors le soir avant le coucher c'est la chasse aux limaces, et la chasse se termine par un combat de limaces . La bonne quinzaine de gamins s'en donne à coeur joie, un peu de distraction dans cet enfer, met un peu d'ambiance mais les mamans ont vite fait de mettre un peu d'ordre et de calme dans ce milieu pesant.

Au bout de plusieurs  semaines les bougies commencent à manquer, alors pour s'éclairer , c'est avec la dynamo d'un vélo retourné, et à chacun à son tour on actionne les pédales, c'est la course à voir lequel produira le plus de clarté...

Les mamans profitent de quelques accalmies dans cette pluie d'obus pour nous envoyer prendre l'air...Mais attention de ne pas se faire voir des artilleurs alliés, sinon, c'est immédiatement la sanction, le quartier est arrosé de beaux obus bien sifflants et dispersants.

Mardi 31 Octobre, le bombardement  a fait des dégâts dans de nombreuses habitations du village, le tissage des Proyes est en feu...Il pleut toujours, le temps devient interminable............

La Bresse44 007

Mais le pire est à venir...

Partager cet article

Repost 0
Published by Sucramus
commenter cet article

commentaires

Nicolas PERRIN 10/11/2014 13:45


Merci pour ton récit historique.


On apprend aujourd'hui dans les collèges que la destruction des villes et villages est le fait unilatéral des  allemands appliquant la politique de "terre brûlée". C'est pas ce qui ressort
des témoignages. Avant de quitter les lieux, les allemands ont incendié et dynamité des bâtiments et des fermes, mais les dégats dûs aux bombardements étaients énormes (LA BRESSE, SAINT DIE
etc...)


C'est des petits arrangements des vainqueurs avec l'histoire officielle. Mais des arrangements, il y en a eu de plus grands, aux conséquences bien actuelles.

fab le gone du cintième 18/10/2014 11:28


Un récit poignant et très riche qui nous prends aux tripes.nous attendons la suite.


Je te fais cinq sous mon sucrami aux multiples talents

dimdamdom59 18/10/2014 10:43





Martial et Martial


Sont deux cousins germains


Non pas Germain


Mais Martial


 


Martial et Martial


Portent le même prénom


Et se retrouvent dans la cour de récréation


C’est banal


 


Martial et Martial


De leur nom de famille “Lézard”


Quel drôle de hasard


Ce n’est pas banal


 


 


Martial et Martial


Aiment les arts martiaux


Comme le karaté et le judo


A leur âge quoi de plus normal


 


C’est ainsi que le prof de judo


Cherchant un surnom


Pour les deux joyeux lurons


Inventa”Lézard Martiaux”


 


C’est original


De s’appeler “Lézard”


Et tout un art


De s’appeler Martial


 


Voilà M’dame Jill,


Ce n’était pas facile


Je préfère jouer au billes


Plutôt que faire de l’art martial.


 


-dimdamdom-


 


Aujourd'hui pour ton anniversaire je n'ai rien trouvé de mieux comme cadeau


Mais j'espère tout de même que tu sera heureux!!!


Joyeux Anniversaire


Bisous.


Domi.

Sucramus 03/11/2014 16:29



J'arrive un peu tard pour te remercier pour ce beau cadeau et cette sympathique attention.


Le temps passe trop vite, et en ce moment, on est dans l'ambiance du 70° anniversaire. Dimanche on va refaire le parcours de l'exode...Beaucoup d'acteurs seront
là pour livrer leurs souvenirs...
Merci encore Domi et bises sucrées.



Thaddée 16/10/2014 14:08


Regard d'un enfant sur la tragédie sans nom. Cet épisode malheureux t'a marqué Sucramus. Faites que nous n'ayons pas à revivre ça. Moi qui n'ai pas connu la guerre, j'ai entendu tellement de
récits, lu tellement de livres, vu tellement de documentaires et de films sur le sujet que ça me fait froid dans le dos. Surtout avec ce qui se passe en ce moment. As-tu jamais pensé écrire tes
Mémoires ? Je t'embrasse très fort, passe un bel après-midi mon ami de la Lune.

Sucramus 17/10/2014 23:15



Thaddée, ça fait un bout.....Merci d'être venue, j'ai gardé des souvenirs de notre épopée Orangée , Je me pose la question
de savoir comment ceci est perçu, (pour ceux qui le lisent ) des jeunes engoncés dans leur cofort...La vie est tellement trop facile aujourd'hui que ce n'est pas concevable pour eux et qu'ils
nous considèrent comme des radotteurs...Pourtant l'Histoire est là...ton ami de la Lune te fais des bises célestes!   Le secret, tu as dû le lire c'est demain mon
anniversaire,  



marinamie 16/10/2014 12:34


tres bel article... mais bien triste...Autant on en sait sur la guerre de 14818 autant sur la guerre de 40, on nous en a peu dit..il y avait des rationnements, les gens avaient faim, çà nos
parents nous l' on dit. maman m' a aussi parlé des "alertes" a Lyon, où il fallait tout laisser en plan et aller se réfugier dans les caves. mais ici, en haute savoie, on était (relativement)
épargnés. le plus triste épisode chez ous étant "le plateaudes glières", où mon père a failli aller. Le destin tient a peu de choses. S' il s' y était enrôlé pour échapper au STO je ne serai pas
de ce monde...

Sucramus 17/10/2014 23:13



Mrci Marinamie... Je me pose la question de savoir comment ceci est perçu, (pour ceux qui le lisent ) des jeunes engoncés
dans leur cofort...La vie est tellement trop facile aujourd'hui que ce n'est pas concevable pour eux et qu'ils nous considèrent comme des radotteurs...Pourtant l'Histoire est
là...



Présentation

  • : Le blog de Sucramus
  • Le blog de Sucramus
  • : Mes Pastels et peintures, vous trouverez de tout, selon mon humeur et les opportunités,
  • Contact

Profil

  • Sucramus
  • Peintre pastelliste autodidacte dilettante, sportif né à La Bresse 88 en 40,Je pratique le ski, le VTT, le Roller, j'aime l'humour et le pratique
  • Peintre pastelliste autodidacte dilettante, sportif né à La Bresse 88 en 40,Je pratique le ski, le VTT, le Roller, j'aime l'humour et le pratique

Rejoignez moi

texte qui s affiche

Recherche